Emprunt obligataire : Jackpot pour le gouvernement !

Lancé le 30 novembre 2017 à travers un road-show sous-régional, l’emprunt obligataire de 100 milliards de francs de l’Etat gabonais, dénommé "EOG 6,5 % Net 2017-2022", a récolté, au final, un succès bien au-delà des espérances du gouvernement. L’opération a été souscrite à hauteur de 131,39 %, soit au final 131,3 milliards de francs.

D’après les partenaires techniques de l’Etat, Attijari securities central africa (Asca) et BGFI Bourse, l’opération a attiré des investisseurs de divers pays (Gabon, Cameroun, Togo), de différentes catégories (banques, assurances, organisme de retraite, établissements financiers, sociétés) et des personnes physiques (fonctionnaires, professions libérales, agents du secteur privé, agents d’organismes internationaux, retraités).

Selon le ministre de l’Economie, Régis Immongault Tatagani, l’émission a permis d’apurer partiellement l’encours des moratoires intérieurs et d’assainir le bilan des banques locales, via un mécanisme de compensation pour un montant de 64,468 milliards de francs et de dégager des ressources, d’un montant de 66,92 milliards de francs, pour le financement des dépenses du Plan de relance de l’économie, inscrites au budget de l’année en cours.

Il s’agit notamment de l’achèvement des travaux de construction du palais des sports de Libreville, qui doit accueillir la Coupe d’Afrique de handball en janvier prochain, la construction de neuf centres de formation professionnelle, entre autres.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.