Économie informelle : un secteur aux multiples tentacules

Selon les experts, on distingue généralement trois formes d’économie informelle. Si chacune d’elle profite aux personnes qui les exercent, l'une d'elles peut être source d'insécurité : l’économie souterraine ou clandestine.

PEU importe le secteur d’activité, on distingue généralement trois formes d’économie informelle. « Nous les classons en fonction du statut des personnes qui exercent cette activité et de celles auxquelles elle est destinée », fait savoir Juste Parfait Moussounda, économiste travaillant à son compte personnel.

En premier lieu, l'expert cite "l’économie familiale et domestique". Et précise que "ce type d'économie assure la transformation et la vente des aliments et autres biens de consommation, les services tels que le ménage, le gardiennage, le jardinage, les petites réparations, le transport, l’accueil, mais aussi la production et la récolte agricoles".

Ensuite, il y a "l’économie conviviale". Contrairement à la précédente, celle-ci est tournée vers l’extérieur de la cellule familiale, indique notre interlocuteur. Il s’agit, en fait, d’offrir des services gratuits à la communauté. Elle se traduit, par exemple, par des actions d’entraide, l’animation culturelle ou sportive, et s’exerce notamment au sein des associations, des fondations ou des mutuelles.

Enfin, il y a "l’économie souterraine ou clandestine". Selon notre expert, celle-ci regroupe trois formes d’activités : le travail au noir, les délits financiers et les activités criminelles.

G.R.M.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.