Eaux et Forêts : pas d’arrangement financier

Eaux et Forêts : pas d’arrangement financier

L’issue rapide de la suspension de la grève des deux structures syndicales du ministère des Eaux et Forêts après des échauffourées musclées avec les forces de l’ordre a laissé croire à un arrangement d’arrière-boutique.

En effet, plusieurs rumeurs ont couru sur la toile selon lesquelles il y aurait eu une transaction financière entre la tutelle et les représentants des syndicats lors de la signature de l’accord. Interrogé sur la question, le ministre Lee White a balayé d’un revers de la main ces affirmations gratuites, rappelant au passage son ancrage à la tolérance zéro en matière de corruption. Les négociations entre la tutelle et les représentants des syndicats ont abouti en toute transparence et sans aucune transaction financière entre les parties.

"Je tiens à rappeler que le président de la République conduit une politique de tolérance zéro face aux pratiques de corruption, qui ont un impact néfaste sur les finances publiques", a fait savoir le ministre.

Il est important de rappeler que les pratiques de corruption sont rigoureusement punies par le nouveau Code pénal.



Maxime Serge MIHINDOU



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.