Diversification et relance de l'économie : Issoze Ngondet pour la co-construction d'un capital-investissement solide

Comment financer l'économie et soutenir l'investissement des entreprises ? Le Premier ministre, chef du gouvernement annonce une importante réflexion sur le financement de l'économie.

RELANCER l'économie commande que l'on puisse, avant tout, poser un diagnostic juste sur les facteurs d'une croissance durable et inclusive. C'est pourquoi, s'adressant aux opérateurs économiques, le 20 janvier 2017, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, est revenu sur les contraintes qui grippent la diversification et la relance de l'économie nationale, avant d'énoncer les leviers de la croissance.

Sur l'autopsie de l'économie nationale, le chef du gouvernement a affirmé connaître les entraves à la croissance. En effet, "sur l'environnement des affaires, je puis vous rassurer quant à la parfaite connaissance, par le gouvernement, des entraves dans ce domaine", a-t-il indiqué.

A côté des contraintes fiscales, le Premier ministre a aussi relevé les leviers, les capitaux à injecter dans les projets investissements publics et privés. Pour cela, il préconise une démarche d'ensemble. « L'Etat ne peut pas être le seul à porter le développement, eu égard aux contraintes que je viens d'évoquer. La vulgarisation des mécanismes de financement, tel que le partenariat public-privé, s'impose naturellement », a-t-il expliqué.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.