Développement et investissement agricole : De nouvelles orientations pour le Prodiag

Ce programme visait les secteurs du maraîchage, du vivrier, du petit élevage et de la transformation des produits agricoles. En mars prochain, il touchera à son terme. De nouvelles orientations s'imposent.

Dans cette perspective, le ministre de l'Agriculture, de l'Élevage, chargé de la mise en œuvre du Programme Graine, Yves-Fernand Manfoumbi, a eu mardi, à Libreville, une séance de travail avec l'Agence française de développement (AFD). Celle-ci finance à 80%, le Projet de développement et d'investissement agricole au Gabon (Prodiag). A quelques mois de la fin du programme, une évaluation précise doit être portée. De même que les futures orientations et migrations des coopératives en Petites et moyennes entreprises (PME).

S'agissant la première phase du projet, près de 1 090 exploitations agricoles ont été installées. Lesquelles ont permis de créer 3000 emplois, de produire 13 600 tonnes de produits agricoles, pour un chiffre d'affaires annuel de 3,5 milliards de francs. Sur ces bases, l'AFD est favorable à l'accélération du partenariat pour la mise en place du Prodiag 2.

Au vu des réalisations obtenues par les coopératives agricoles, le ministre de l'Agriculture, de son côté, voit d'un bon œil leur migration en PME, « en vue de laisser désormais place à une nouvelle race d'entrepreneurs agricoles ».



Willy Ndong


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.