Développement du secteur pêche : La FAO aux côtés du Gabon

Le Coordonnateur du Bureau sous-régional de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Helder Muteia, a eu, récemment, une séance de travail avec la nouvelle ministre de la Mer et de la Pêche, Prisca Koho-Nlend.

Les échanges entre les deux personnalités ont porté sur l’appui de la FAO au Gabon en matière de développement durable du secteur de la pêche et de l’aquaculture. En effet, dans notre pays, la FAO appuie déjà le gouvernement dans la mise en œuvre de plusieurs initiatives en faveur du secteur de la pêche et de l’aquaculture.

La contribution du secteur pêche au Gabon est modeste. Or, ledit secteur pourrait offrir de nombreuses et importantes opportunités de diversification de notre économie. Par ailleurs, avec une consommation de plus de 30 kg/an et par habitant, le poisson est, par ailleurs, une source importante de protéines micro-nutriments essentiels et contribue, de ce fait, fortement à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations.

Au terme de cette rencontre, la FAO a réitéré son engagement et sa volonté à accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre de sa politique de développement du secteur de la mer et de la pêche, telle que définie dans le Plan stratégique Gabon émergeant (PSGE) et dans le Plan national de relance de l’économie (PRE).



Willy NDONG



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.