Dette/Averda Gabon : L’Etat débloque 1,5 milliard de francs

Face à cette volonté manifeste du gouvernement d'apurer sa dette, l'entreprise a décidé immédiatement de reprendre du service.

Après plusieurs jours d'inactivités, Averda Gabon va finalement reprendre son service de ramassage des ordures ménagères dans la capitale. Le gouvernement vient de consentir un effort financier de 1,5 milliard de francs sur une dette globale de 16 milliards de francs due à l'entreprise.

Pour matérialiser cet engagement, le ministre d'Etat chargé du Budget et des Compte publics, Jean-Fidèle Otandault, s’est entretenu, le 21 mars à son cabinet, avec le directeur du développement de la holding Averda, Nicolas Achkar. Cette rencontre, à laquelle prenait part le directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur, Séraphin Ibouanga, avait pour objectif de trouver un arrangement avec son partenaire Averda Gabon, afin d’apporter une solution au problème des ordures ménagères.

« Nous avons évoqué le problème de finances pour la société Averda. On a pu avancer et Averda, dès aujourd’hui, va reprendre le travail. On a réitéré notre engagement pour le Gabon. Nous avons pu débloquer la situation avec un paiement de 1,5 milliard pour la société », a indiqué Nicolas Achkar.

Pour le ministre d'Etat Otandault, il faudrait louer les efforts accomplis par le gouvernement pour apporter une solution définitive à ce problème d’insalubrité dans la capitale. En effet, selon lui, l’hygiène n’a pas de prix.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.