Dette intérieure : L’Etat règle 31 milliards de francs à la SEEG

Conformément à l’application de son Plan de relance économique et des engagements pris avec les bailleurs de fonds, l’Etat s’est acquitté, hier, de 70% de sa dette vis-à-vis de la Société d’énergie et d’eau du Gabon. Une bouffée d’oxygène qui permettra à la filiale française de Veolia de relancer ses investissements structurants à travers le pays, s’est réjoui son directeur général Antoine Boo.

EN dépit du contexte économique difficile, l’État gabonais tient absolument à matérialiser son Plan de relance économique en apurant ses créances en souffrance vis-à-vis des opérateurs économiques.

Après plusieurs échanges et séances de travail, le gouvernement, à travers le ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes publics, Jean-Fidèle Otandault, vient d’apurer 70 % de sa dette vis-à-vis de la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) pour un montant de 31 milliards de francs (sur 44 milliards de francs établis).

Les documents ont été paraphés entre le pool gouvernemental, représenté par le ministre d’Etat Jean-Fidèle Otandault, le ministre de l’Eau et de l’Énergie Patrick Eyogo Edzang, et la déléguée à l’Economie, Edwige Betha Essoukou et, pour la partie patronale, par le directeur général de la SEEG, Antoine Boo. En présence du président de la Confédération patronale gabonaise (CPG), Alain Ba Oumar.


Maxime Serge MIHINDOU


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.