Dépenses militaires : Le Gabon au 27e rang africain

D’après le dernier classement du site américain spécialisé dans les questions de défense, Global Power Index 2017, les dépenses de l’armée gabonaise sont estimées à près de 45 milliards de francs.

Ce montant classe le Gabon à la 27e place africaine, en matière de dépenses militaires. Cette somme couvre les charges d’un effectif de 4 850 militaires actifs, l’ensemble des moyens roulants dont dispose l’armée gabonaise, notamment 250 véhicules blindés de combat, 30 artilleries remorquées, 33 avions et 16 hélicoptères.

La marine, quant à elle, détient 10 navires de bataille et 3 patrouilleurs pour répondre aux différends territoriaux, et aussi pour faire respecter les frontières maritimes et protéger les intérêts nationaux, dont trois navires de défense côtière.

Pour cette année 2017, le top 5 des dépenses militaires est constitué de l’Algérie, avec 10, 5 milliards de dollars, suivie de l’Afrique du Sud (4,6 milliards de dollars), de l’Egypte, première puissance africaine (4,4 milliards de dollars), de l’Angola (4,1 milliards de dollars) et du Maroc (3, 4 milliards de dollars).

Les pays les moins dépensiers sont, par contre, la Somalie avec 58 960 000 dollars, Madagascar avec 56 000 000 dollars, la Mauritanie avec 39 140 500 dollars, la RCA 18 500 000 dollars et la Sierra Léone qui ferme la marche avec 13 040 000 dollars.


MSM


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.