Couverture maladie universelle : 600 000 Gabonais économiquement faibles bénéficient de la CNAMGS

LE Gabon est l’un des rares pays du continent africain à offrir une couverture maladie universelle à sa population. L’Etat, faut-il le reconnaître, a considérablement renforcé la protection sociale des segments de la population autrefois exclus du système, comme les populations rurales non salariées ou les travailleurs du secteur informel.

A ce titre, la mesure la plus emblématique est la création d’un troisième fonds de financement de l’assurance maladie au sein de la Caisse nationale d'assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), réservé aux Gabonais économiquement faibles (GEF). Cette mesure a permis de concrétiser l’ambition d’une couverture maladie universelle.

Cette couverture maladie prend en charge, sans contribution des bénéficiaires, les frais liés aux soins externes, aux hospitalisations, aux produits pharmaceutiques courants et aux évacuations sanitaires. Près de 600 000 personnes, à revenus modestes, bénéficient désormais de ces avantages sociaux. La dépense publique liée à cette prise en charge s’est élevée à plus de 16 milliards de francs en 2015.

L’État a également renforcé les filets sociaux en faveur des populations vulnérables (personnes handicapées, filles mères, sinistrés, etc.), auxquelles il a alloué 3 milliards de francs en aides directes en 2015.


MSM


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.