Coupures d’électricité dans la journée de samedi 23 avril : Un énième cas de sabotage

Le directeur général de la Société d’énergie et d'eau du Gabon (SEEG), Jean Paul Camus, a dénoncé de nouveaux actes de sabotage sur les câbles de la ligne Owendo-Bisségué, à l'origine de désagréments constatés samedi.

Selon Jean Paul Camus, « Jusqu'à la tombée de la nuit, il n'y avait aucun signe de perturbation météorologique (...) Parce qu’elles en sont le plus souvent à l'origine», a-t-il affirmé. Pour lui, cet acte de plus, tout comme les autres, a été perpétré pour causer du tort à certains.

« Nos agents ont réagi rapidement pour remettre le service dans la ville. Aussi, avons-nous donc décidé de porter plainte contre X auprès des services compétents. Et nous souhaitons vraiment l'appui du ministère de la Justice et des enquêteurs pour trouver les gens qui commettent ces actes et qui ternissent l'image de notre société», a-t-il relevé.

Avant d’ajouter: « Nos installations sont destinées à desservir le public et non à des actes de ce type qui entravent la vie courante de l'ensemble des Gabonais.»

Cet acte a causé l'explosion de deux combinés de mesure sur le poste de Bisségué.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.