Corruption : Une délégation de l'ONUDC attendue à Libreville

L'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) vient d’annoncer, depuis son siège à Vienne (Autriche), l'envoi prochain, à Libreville, d'une délégation pour transmettre officiellement le rapport définitif du premier cycle d'examen du Gabon lié à l'application de la Convention des Nations unies contre la corruption.

Du 21 au 23 avril 2015, deux experts venus de Sierra-Leone (Afrique de l’Ouest) et du Laos (Asie du Sud-Est) et autres de l'ONUDC avaient déjà séjourné à Libreville dans le cadre du mécanisme d’examen/pays de l’application de la Convention.

L’objectif général était de vérifier si le Gabon avait, d'une part, intégré dans son droit interne les dispositions de la Convention et, d'autre part, les appliquait. L’examen portait sur le cycle 2010-2015 concernant les chapitres III et IV de la Convention des Nations unies contre la corruption relatifs aux infractions criminelles, l’entraide judiciaire et le transfert des procédures pénales ainsi que la coopération internationale.

A ce rendez-vous qui s’était tenu à Angondjé (nord de Libreville), le président de la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI), Dieudonné Odounga Awassi, avait convié les forces vives du pays (institutions, administrations, secteur privé, société civile, médias).

MSM

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.