Corruption : Où en est l'application de la Convention des Nations unies contre la corruption?

Corruption : Où en est l'application de la Convention des Nations unies contre la corruption?

LE président de la Commission nationale de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite (CNLCCEI), Nestor Mbou, a, le 17 mars dernier, échangé avec les représentants de certains ministères cibles et autres directeurs généraux de l’administration centrale ainsi que les acteurs de la société civile sur le lancement du processus du second cycle du mécanisme d’examen du Gabon sur l'application de la (CNUCC)

LE président de la Commission nationale de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite (CNLCCEI), Nestor Mbou, a, le 17 mars dernier, échangé avec les représentants de certains ministères cibles et autres directeurs généraux de l’administration centrale ainsi que les acteurs de la société civile sur le lancement du processus du second cycle du mécanisme d’examen du Gabon sur l'application de la (CNUCC).

Aussi s'agit-il d'une action intergouvernementale d'examen par des pairs, dans le cadre duquel chaque État partie est évalué par deux autres États parties (un du même groupe régional). Courant mars, le Gabon le sera en conséquence par les Républiques du Tchad et de la Libye, a informé le président de la CNLCCEI. L'objectif du mécanisme d'examen est d'aider les États parties dans l'application de la Convention, en déterminant les succès et bonnes pratiques, mais aussi les difficultés d'application et les besoins d'assistance technique concernant chaque disposition de la Convention. D'autant que chaque examen débouche sur un rapport de pays et à un résumé analytique renfermant des observations et des recommandations sur l'application des dispositions de la Convention. Pour rappel, conformément à la Résolution 3/1 adoptée par la Conférence des États parties à la CNUCC, dans les points 3 et 4, chaque phase d'examen comprend deux cycles d'une durée de 5 ans chacun.

Aussi, le premier cycle (2010 à 2015) couvre-t-il le chapitre III sur l'incrimination, la détection et la répression, puis le chapitre IV sur la coopération internationale. Le deuxième cycle (2016-2021) couvre, quant à lui, le chapitre II sur les mesures préventives et le chapitre V relativement au recouvrement des avoirs.



Styve Claudel ONDO MINKO



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.