Conseil d’administration du Conseil gabonais des chargeurs : Le budget 2017 fixé à 5,5 milliards de francs

Selon les administrateurs, ce projet est établi sur une base de « prudence absolue », eu égard à la crise que connaît le transport international de marchandises par voie maritime au plan mondial.

LE Conseil d'administration du Conseil gabonais des chargeurs (CGC) s’est réuni en session ordinaire, lundi dernier, à son siège social, sous la direction de Lucchéri Gahila, son président. L’ordre du jour a porté essentiellement sur les activités en 2016, le rapport d'audit du commissaire aux comptes et le projet de budget 2017.

Malgré la conjoncture économique et financière que traverse le pays, le CGC a maintenu, tant bien que mal, son programme d’activités marqué, notamment, par son redéploiement sur les modes de transports routier et aérien, avec la création de l’antenne provinciale du Woleu-Ntem à Biyi et du bureau de l'aéroport de Libreville.

« 2016 a été une année difficile et constructive pour le CGC. Une année difficile, caractérisée par les soubresauts de la basse conjoncture économique et financière qui frappe notre pays et impacte négativement ses recettes, conséquence directe du ralentissement du trafic maritime de marchandises », a indiqué Lucchéri Gahila, en présence du directeur général du CGC, Mme Liliane Ngari-Onanga Y’Obegue.


MSM


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.