Conseil africain des régulateurs : un marché numérique unique

C'est l'objectif des 14 pays membres de l’Alliance Smart Africa, qui se sont engagés dans le renforcement de la coopération africaine dans le domaine des TIC.

LE vice-président de la République, Pierre-Claver Maganga Moussavou, a ouvert, le mercredi 28 mars à l'hôtel Nomad de Libreville, les travaux du 4e Conseil africain des régulateurs, organisé par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), en collaboration avec l’Alliance Smart Africa.

Cette rencontre, qui se déroule sur deux jours (28 et 29 mars), permettra au Conseil africain des régulateurs de poursuivre l’exploration des voies et moyens techniques, juridiques et économiques pour faire progresser les projets communs d’envergure à l’échelle continentale. Il s'agit, notamment, de la mise en œuvre du Réseau africain unique, de la création d’un Centre de compensation (Clearing House) à l’échelle africaine, et de l’harmonisation des cadres réglementaires relatifs aux politiques de télécommunications. Mais aussi de la généralisation des études, notamment sur les services de contournement, OTT (Over The Top) et d’autres thématiques diverses et variées liées aux communications électroniques.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.