Conjoncture : Le secteur hôtelier en repli

La rareté des événements d’envergure internationale et la faiblesse du flux touristique expliquent cette tendance.

Après les périodes fastes liées à l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations 2010 et 2012, le secteur hôtelier et touristique connaît depuis lors une baisse drastique de ses activités.

D’après les chiffres collectés auprès des principaux établissements hôteliers du pays (Nomad, Radisson Blu, Méridien Re-Ndama, Hôtel Boulevard…) par la Direction générale de l’économie et de la politique fiscale, à la fin du premier semestre 2018, l’observé conjoncturel fait apparaître un secteur morose. En effet, la rareté des événements d’envergure internationale et la faiblesse du flux touristique expliquent cette tendance.

Ainsi, la faible fréquentation des hôtels s’est traduite par la perte de 31,27 points du taux d’occupation des chambres, qui s’est situé à 33,02%.

En conséquence, le chiffre d’affaires a chuté de 26,9% à 7,5 milliards de francs, exacerbé par la diminution du prix moyen de la nuitée de 17,7% à 80 783 francs.



MSM



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.