Conjoncture 1er semestre 2017 : La dette publique a "encore" augmenté

Sur les 6 premiers mois de l’année, l’encours des créances de l’Etat a augmenté de 26 % à 4 110,4 milliards de francs. Il représente désormais 64 % du PIB national et se rapproche dangereusement des 70 % autorisés dans l’espace Cémac.

AU rythme effréné et soutenu de ses emprunts, la dette de l’Etat vis-à-vis de ses partenaires intérieurs et extérieurs pourrait présenter, à long terme, un sérieux risque d’insoutenabilité, préviennent plusieurs analystes. Selon la direction générale de l’Economie et de la Politique fiscale, au premier semestre de l’année 2017, l’encours de la dette publique du Gabon a augmenté de 26 % à 4 110,4 milliards de francs. Il représente désormais 64 % du PIB national et se rapproche dangereusement des 70 % autorisés dans l’espace Cémac.

Bien que les deux composantes (extérieure et intérieure) aient augmenté, cette évolution est imputable essentiellement à l’accroissement du stock de la dette intérieure. L’augmentation de celle-ci (+9,2%) est due au renforcement des engagements auprès des bailleurs de fonds multilatéraux et commerciaux, nonobstant la légère diminution de ceux pris auprès des créanciers bilatéraux et des marchés financiers.

Ainsi, au premier semestre de l’année 2017, la structure du portefeuille de la dette publique est de 76 % de dette extérieure et 24 % de dette intérieure, contre 87,8% de dette extérieure et 12,2% de dette intérieure à la même période une année auparavant.


Maxime Serge MIHINDOU


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.