Conflit homme-éléphant : La barrière de Guiti-Ibatu inaugurée

Conflit homme-éléphant : La barrière de Guiti-Ibatu inaugurée

LE ministre des Forêts, Lee White, est toujours en tournée dans le cadre des concertations provinciales sur la gestion du conflit homme-éléphant (CHE)

LE ministre des Forêts, Lee White, est toujours en tournée dans le cadre des concertations provinciales sur la gestion du conflit homme-éléphant (CHE). Le week-end dernier, l'étape de Gamba, chef-lieu du département de Ndougou, dans la province de l'Ogooué-Maritime, lui a permis d'échanger avec les populations de Sette-Cama et de Mayomani, entre autres, et d'inaugurer la barrière de Guiti-Ibatu, à 15 kilomètres de Gamba.

Lors des échanges, les populations ont proposé des méthodes efficaces et durables permettant d'atténuer les conflits entre les hommes et les éléphants. Entre autres, le renforcement des capacités organisationnelles des comités consultatifs de gestion locale (CCGL) dans les parcs ; la mise en place de mécanismes permettant de protéger les cultures des personnes cultivant hors clôture ; l’accompagnement financier des exploitants dont les fermes sont dévastées par les éléphants.

Et Lee White de déclarer : " Je suis votre porte-parole sur cette problématique, aussi bien au niveau national qu’au niveau international. Je m’engage à transmettre vos recommandations auprès du gouvernement. Elles seront analysées en marge des Assises nationales de Libreville, afin de mettre en place une stratégie nationale de réduction du CHE. Au niveau international, nous allons mobiliser la communauté internationale pour mettre en place des projets visant à réduire ce fléau. "

À noter que la population des éléphants est estimée à près de 5 000 dans la région de Gamba et les attaques fréquentes des cultures causent une perte considérable aux revenus quotidiens des communautés rurales qui vivent en grande partie d'agriculture.

Aussi, l'inauguration de la barrière électrique du village de Guiti-Ibatu tombe-t-elle à pic. L'infrastructure d'une superficie de 141,7 ha a été construite par l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), dans le cadre du programme de Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) d’Assala Gabon SA, filiale d’Assala Energy, au bénéfice des communautés locales.

Le projet table sur 15 barrières électriques sur l’ensemble du territoire national, à travers un investissement de près de 667 millions de francs sur 3 ans.



Styve Claudel ONDO MINKO



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.