Conférence sur la crise économique : la faute à la balance de paiements

A l'occasion de son premier anniversaire, l'association Imagine-Gabon a organisé, le 1er juillet dernier, une conférence sur le thème : « Crise économique et financière dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale : quelles solutions pour le Gabon ? »

Lors de cette conférence, un panel composé des ministres Régis Immongault (Économie) et Mme Madeleine Berre (Promotion des investissements privés), et du professeur d'économie Jean-Jacques Ekomie, a édifié l'opinion sur cette crise.

Le ministre de l’Économie est revenu sur le Plan de relance économique (PRE) conçu par le gouvernement, avec la collaboration du FMI. Pour Régis Immongault, si ce PRE constitue une feuille de route viable, il importe que plusieurs actions simultanées soient menées : « optimisation des recettes fiscales sans pour autant arriver à une pression fiscale intolérable», « amélioration de la performance des administrations ; ce qui permettrait d’arriver à une situation soutenable de la dette publique » et « contenir les dépenses publiques ».

La ministre de la Promotion des investissements privés s'est, elle, appesantie sur le dialogue public-privé comme support de relance de l'investissement. Ce dialogue va « nous permettre de travailler en synergie pour que chaque acteur puisse avoir le souci de la convergence de nos actions », a-t-elle dit.

I.M'B.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.