Concurrence déloyale : Nouvelle hantise des marques et entreprises

En Afrique de l'Ouest, nuire aux marques et/ou entreprises, via les réseaux sociaux, est devenu un fait courant. Le phénomène prend pied au Gabon. Les chefs d'entreprises et gérants doivent désormais s'adapter à cette nouvelle menace qui guette les marques. Passant de la politique à l'économie, des individus malintentionnés se multiplient.

Outil de marketing viral pour asseoir la notoriété des marques et des entreprises, les réseaux sociaux ont aujourd'hui son revers de la médaille : détruire la notoriété de celles-ci.

Le 10 janvier 2019, le riz de marque '' Super éléphant Jasmin''’, importé par la société Royal Food Gabon, a été '' attaqué par un montage vidéo'' diffusé sur les réseaux sociaux et qui présentait ce riz comme élastique. Bien que calomnieuse, fausse et infondée, cette campagne a, néanmoins, amené la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression de fraudes à ordonner le retrait de ce riz du marché.

Des enquêtes en laboratoire et en cuisine ont permis de conclure à la bonne qualité du riz "Super éléphant Jasmin". Mais le mal était fait.

Hier, alliés des entreprises, les réseaux sociaux contiennent aussi, en eux, les germes d'une menace économique et commerciale. Cachés derrière de fausses identités ou faux profils, des concurrents peu scrupuleux n’hésitent pas à monter et diffuser des messages pour « détruire les produits des concurrents ».





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.