Commission bancaire de l'Afrique centrale : De nouvelles règles pour le traitement des banques en difficultés

Ce nouveau règlement vise, dans son ensemble, à maximiser les chances de survie des établissements de crédit en difficultés, tout en minimisant les risques pour les déposants et les pouvoirs publics.

LE gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), Lucas Abaga Nchama, également président de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac), a récemment indiqué à Douala (Cameroun), au cours d'un séminaire, que « désormais, de nouvelles règles pour le traitement des banques en difficultés en zone Cemac seront érigées. Il n’y a aucun péril en la demeure. Au contraire, la situation du secteur bancaire dans les six pays membres de la Cemac que sont le Cameroun, le Gabon, la Guinée Equatoriale, le Congo, le Tchad et la République Centrafricaine (RCA), est des plus saines ».

Toutefois, le bon état de santé des 51 banques en activité dans la zone Cemac n’a pas empêché la Cobac de se doter d’un nouveau " règlement relatif au traitement des établissements de crédit en difficultés". Ceci, à l’effet « de contenir les crises et les anticiper » d’une part, et de « faciliter les opérations de restructuration et d’assainissement », d'autre part.


Willy NDONG


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.