Cité écologique rurale : "Edock City" pour une entrée dans la modernité

Initiée par l'ancien ministre délégué à la Protection de l'environnement, Andrew Crépin Gwodock, la première cité écologique rurale de Viafè sera inaugurée ce samedi.

DU rêve à la réalité. Les habitants de Viafè, petite bourgade située à une soixantaine de kilomètres de Mitzic, dans le Woleu-Ntem, n'en croient pas leurs yeux : les dix chalets flambant neufs de la cité écologique "Edock City" sont achevés. Leur inauguration est prévue ce samedi.

A en croire l'initiateur du projet encore en phase expérimentale, Andrew Crépin Gwodock, celui-ci « s'inscrit dans les volets 3 et 4 de la Stratégie nationale d'investissement humain, axé sur l'accès aux minima sociaux pour réduire les inégalités d'accès aux services sociaux publics entre zones pauvres et zones prospères, et l'intégration économique et sociale des poches de pauvreté rurales et périurbaines par la réhabilitation des habitats ».

Les maisons dites écologiques ont été fabriquées en douze mois à partir de plusieurs essences de bois gabonais, notamment l'Okoumé, le Kévazingo, le Movingui, le Moabi, le Mbilinga, l'azobe, l'Ozigo, etc. Ce projet-pilote, appelé à s'étendre à travers le territoire national, compte dix chalets en bois avec toutes les commodités (deux chambres, un salon, une salle à manger, une cuisine, une douche, un WC, une terrasse avant et une autre arrière).



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.