Central african backbone : Le projet devenu réalité

Encore du domaine du rêve il y a quelque temps, la fibre optique sous-régionale est désormais effective. Retour sur un projet dont les premières réflexions ont germé il y a onze ans.

PENSÉ en 2007, lors du sommet des chefs d’État à N'Djamena, Central african backbone (CAB) est un projet qui vise à doter les pays de la sous-région d’un réseau de fibre optique capable de répondre à l’exigence d’une qualité de réseau nécessaire pour soutenir la transition numérique. Il se subdivise en plusieurs composantes, en fonction des pays que le câble traverse.

Ainsi, il y a CAB 1 pour le Cameroun, le Tchad et la Centrafrique. CAB 2 pour Sao-Tome et Principe, et CAB 3 pour le Congo s'appelle, CAB 4 pour le Gabon, et enfin CAB 5 pour la République démocratique du Congo. Long de 1.100 km, le projet fibre optique Backbone national gabonais (BNG) traverse 5 provinces de notre pays : l’Estuaire, le Moyen-Ogooué, l’Ogooué-Ivindo, l’Ogooué-Lolo et le Haut-Ogooué. Toutes les villes traversées par le réseau seront désormais interconnectées avec Libreville et le reste du monde en très haut débit.

Lancé en 2011 suivant les voies ferroviaire et routière, avec pour finalité l’intégration numérique sous-régionale, le CAB 4, dans sa première phase, va permettre de véhiculer la connectivité ACE jusqu’aux pays voisins, par son ouverture à Lekoko, à la frontière entre le Gabon et le Congo.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.