BVMAC : Le Congo lève 150 milliards de francs

premier emprunt obligataire de l’Etat congolais, dénommé « EOCG 6,5% 2016-2021 », a été admis à la cote le 4 avril dernier à Libreville, à la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC), par appel public à l’épargne, pour un montant de 150 milliards francs.

 

Cette levée de fonds a nécessité la mise en place d'un mécanisme de sécurité et de sûreté pour l'ouverture d'un compte séquestre à la BEAC, qui s'est soldé en l'espace d'une semaine par une souscription de 43 304 850 000 francs CFA, soit un montant final de 192 304 850 000 francs CFA pour un montant de 150 milliards attendu », a expliqué le président du conseil d’administration de la BVMAC, Henri Claude Oyima.

 

Ainsi, l'Etat Congolais a décidé, par cette émission, d'apurer partiellement sa dette intérieure et de renforcer, par la même occasion, le financement de ses infrastructures socio-économiques telles que les axes routiers, les hôpitaux ou encore les logements sociaux.

« Cet emprunt obligataire a permis au Congo de se placer dans une nouvelle dynamique, à l'image des autres pays de la Cemac », s'est réjoui le ministre congolais des Finances, du Budget et du Portefeuille public, Calixte Nganongo.

F.A.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.