Bourse de valeurs mobilières de l'Afrique centrale en 2017 : Prévisions d'un dynamisme du marché obligataire

Lors de l’inauguration de la nouvelle salle de marché, en juillet 2016, le président Ali Bongo Ondimba avait indiqué la voie à suivre : « Je souhaite voir beaucoup plus d’entreprises gabonaises inscrites à cette bourse. (…) Il est clair que nous allons soutenir un instrument comme celui-là, car il entre dans le cadre de la diversification de notre économie. »

MALHEUREUSEMENT, le compartiment actions est resté mou. Aucune nouvelle introduction n'a été enregistrée en 2016 à la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC). La sous-région ne compte qu'une seule société cotée, Siat Gabon, restée sur un niveau de cotation de 28 500 francs.

Par contre, le compartiment obligataire a été plus vigoureux. On prévoit plus d'émissions en 2017 par rapport à 2016. Outre le Gabon, qui détient le leadership, on a enregistré l'arrivée, à la mi-décembre 2016, du Congo sur le compartiment marché obligataire. Les autorités monétaires de ce pays ayant introduit auprès de l’autorité de régulation du marché financier de l’Afrique centrale un dossier relatif à un emprunt obligataire par appel public à l’épargne, d’un montant de 150 milliards de francs, dénommé " EOCG 6,5% net 2016-2021". Il s’agit du troisième pays, après le Tchad et le Gabon, à venir tester sa confiance auprès des investisseurs sur le marché sous-régional.


Innocent M'BADOUMA


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.