Biodiversité : Gestion forestière

A l’instar des autres pays du bassin du Congo, le Gabon développe des mécanismes œuvrant pour une meilleure gestion de ses forêts. Il s'agit du projet de Contrôle de l’aménagement forestier (CAF). Celui-ci permettra de contrôler neuf millions d’hectares.

Pour y parvenir, plusieurs actions sont prévues. Notamment la mise en place des comités de concertation provinciaux (CCP) qui vont regrouper divers acteurs pour atteindre les objectifs de gestion raisonnée de forêts. Les premiers comités de concertation ont été officiellement mis en place, la semaine dernière, dans le territoire forestier de l’Ivindo (TFI). Outre ce site pilote CAF, les provinces de l’Ogooué-Ivindo et de l’Ogooué-Lolo seront par la suite concernées.

« Il s’agit pour ces comités de concertation de réaliser et de communiquer aux différents acteurs un rapport trimestriel de l’état d’avancement des activités (...) ; d’identifier et informer le CAF des actions susceptibles de compromettre la bonne gestion de l’exploitation forestière dans le territoire Forestier de l’Ivindo ; et de proposer des (...) solutions permettant d’aboutir aux objectifs de gestion durable (...) », a indiqué l'un des responsables du projet.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.