BGD : Roger Owono Mba remplacé par Steeve Lenyango

Mise sous administration provisoire depuis le 15 mai 2017 par la Commission bancaire d'Afrique centrale (Cobac) pour ses insuffisances chroniques en matière de gestion, la Banque gabonaise de développement vient de se doter d’un nouvel organigramme.

Après un interminable bras de fer entre le gouvernement et la Commission bancaire d’Afrique centrale qui réclamait depuis sa tête, l’administrateur directeur général de la Banque gabonaise de développement (BGD), Roger Owono Mba, a finalement été dessaisi, la semaine dernière, de ses fonctions. Il a été remplacé par Steeve Lenyango, qui devrait immédiatement prendre ses fonctions, en tant qu’administrateur intérimaire.

Le nouveau directeur général de la BGD hérite d’une structure désormais sous tutelle de la Cobac, en raison de ses graves manquements et de son bilan jugé négatif par le gendarme bancaire de la Cémac. En effet, pour la Cobac, l’ex-administrateur directeur général de la BGD et les membres du Conseil n’ont pas pu produire un plan cohérent et réaliste de restructuration après les injonctions faites par le gendarme du système bancaire sous-régional face aux nombreux dysfonctionnements constatés, en 2015, dans son mode de gestion.

La Cobac a finalement estimé que sur la base de l’analyse des comptes de ces dernières années, les indicateurs livrés par la BGD sont pour l’essentiel au rouge.

Maxime Serge MIHINDOU

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.