Atelier/Gestion et amélioration des comptes publics : Pour une transparence des recettes de l'Etat

L'ATELIER national sur "La modernisation des procédures de déclaration, de paiement, de recouvrement et de comptabilisation des recettes douanières et fiscales" s'est ouvert, hier, à la direction générale des douanes et droits indirects.

Organisé par le Centre régional d'assistance technique pour l'Afrique centrale du FMI (Afritac), cet atelier réunit les experts gabonais des administrations des douanes, des impôts et de la comptabilité publique qui doivent se coordonner en vue d’une gestion plus efficace et d'une transparence améliorée des comptes publics.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le directeur général des douanes et droits indirects, Michel Ondinga Ngouengoue, en présence du directeur général adjoint des impôts et du directeur général adjoint de la comptabilité publique et du Trésor.

" Cet atelier découle de la volonté du chef de l'Etat, Ali Bongo Ondimba, d'améliorer le dispositif technique et réglementaire en matière de déclaration, de paiement, de recouvrement et de comptabilisation des recettes douanières et fiscales dans le but d'optimiser la mobilisation des recettes budgétaires hors pétrole", a indiqué le DG des douanes et des droits indirects.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.