Atelier d'élaboration du rapport national Habitat III : Évaluer les progrès accomplis et les obstacles rencontrés

EN prélude à la 3e conférence des chefs d'État et de gouvernement consacré au logement et au développement urbain durable, Habitat III, prévue en octobre 2016, à Quito en Équateur, le ministre délégué en charge de l'Habitat, Serge Ename Nsolet, a ouvert hier, au stade de l'Amitié d'Angondjé, l'atelier du lancement des travaux d'élaboration du rapport national y relatif. En effet, dans sa résolution 27/216, l'Assemblée générale de l'Onu a engagé tous les États-membres à contribuer concrètement et à participer activement à toutes les activités préparatoires et à la conférence elle-même. Cette participation est conditionnée par la rédaction d'un rapport national habitat, qui devra évaluer les progrès accomplis et les obstacles rencontrés dans la mise en oeuvre des programmes découlant des recommandations issues de la conférence Habitat II qui s'est tenue à Istanbul en 1996. Par conséquent, l'élaboration et la diffusion de ce rapport est confié au Comité national pour l'habitat.

Pendant deux jours, d'intenses activités scientifiques et techniques, des débats sur les questions de développement urbain, d'aménagement du territoire, de logement, d'infrastructures de base, d'assainissement et de bonne gouvernance seront au centre de ces travaux d'experts.


Willy NDONG


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.