Aresa 2018 : L'accent sur la cadence de règlement des sinistres

C'est ce matin que s'ouvre, à l'auditorium Arambo, la deuxième édition des Assises de régulation du secteur des assurances (Aresa), placée sous le haut patronage du Premier ministre, chef du gouvernement.

Contrairement à la première édition, organisée en 2017, où il n'y a eu que les participants locaux, les Aresa 2018 vont voir la participation des praticiens internationaux.

Thème central : "l'amélioration de la cadence de règlement des sinistres". Les sept conférences et quatre ateliers qui ponctueront ce rendez-vous vont tenter, une fois de plus, de rendre le marché national des assurances plus attractif. La nature des communications arrêtées par les organisateurs indiquent que le ministère de tutelle, celui de l’Économie, et la direction nationale des assurances, organe technique de la politique sectorielle du secteur, entendent réformer l'industrie.

De nombreuses problématiques vont être abordées pendant ces assises, pour mieux comprendre les secteurs. Ainsi vont être débattus les thèmes tels que les branches à forte sinistralité du marché gabonais, l’indemnisation directe des victimes et le constat amiable, la responsabilité des administrations qui entrent dans la chaîne des règlements des sinistres, etc.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.