Appui budgétaire : Prêt de 200 millions de dollars au Gabon

La Banque mondiale vient d’octroyer un prêt de 200 millions de dollars (116 milliards de francs) au Gabon, afin de soutenir le pays dans ses efforts d’assainissement budgétaire et de diversification l’économie.

Le ministre de l’Economie, Jean-Marie Ogandaga, et la directrice des opérations de la région Afrique centrale de la Banque mondiale, Élisabeth Huybens, ont procédé hier à la signature de cette convention. « C’est un programme en appui à trois piliers de réforme de l’Etat gabonais. D’abord, l’assainissement de la gestion de l’Etat. Deuxièmement, la diversification de l’économie et, troisièmement, la protection des pauvres et des vulnérables à travers la réforme du secteur santé et de la protection sociale », a indiqué Élisabeth Huybens. En effet, l’opération s’articule autour de trois axes stratégiques, comprenant chacun plusieurs domaines.

Pour le ministre gabonais de l’Economie, ce soutien financier de la Banque mondiale va être utilisé pour des projets bien ciblés. « Les fonds vont être utilisés pour les objectifs précis. Il est question de poursuivre la diversification de notre économie, et nous sommes sur les bons rails », a expliqué M. Ogandaga.



MSM



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.