Agronomie : Comment protéger la culture du manioc ?

Agronomie : Comment protéger la culture du manioc ?

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Biendi Maganga Moussavou, a ouvert, le 6 novembre, les travaux de la phase II du Programme Wave (Central and west african virus epidemiology), placés sous le thème "La force de l’union pour une production agricole durable en Afrique du centre et de l’Ouest".

Financé à hauteur de 20 millions de dollars US (à peu près 11 milliards de nos francs) par la Fondation Bill & Melinda Gates (USA) et le Department for international development (Royaume-Uni), ce programme a pour objectif de contribuer à la sécurité alimentaire en Afrique, grâce à l’apport de meilleures réponses aux maladies virales du manioc.

Le directeur pays du Programme Wave, Jacques Mavoungou, a dressé l’état des lieux de la situation qui affecte la production de manioc au Gabon. "L’augmentation de la productivité de manioc se heurte, malheureusement, à deux graves maladies virales, toutes transfrontalières, menaçant la culture du manioc, en occasionnant des pertes importantes", a-t-il indiqué. Selon l’expert gabonais, il s’agit de la "mosaïque africaine du manioc (CMD) et de la striure du manioc (CBSD) qui entraînent une réduction drastique de production". Ainsi, la sauvegarde de cette plante est, pour le programme Wave, un impératif qui exige une mutualisation d’efforts des Etats membres.



Georges-Maixent NTOUTOUME-NDONG



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.