ADL : Le personnel exige la liquidation de ses droits

Les employés de l'ADL (Aéroport de Libreville) viennent de déposer auprès de leur hiérarchie une lettre de préavis d'un mouvement d'humeur.

''FAISANT suite au non-renouvellement de la concession de ADL S.A, conformément à la notification du ministre des Transports et de la Logistique, dans sa correspondance du 16 novembre 2017, et de la décision du Conseil des ministres du 21 juin 2018, nous avons proposé un protocole d'accord de rupture de contrat de travail resté jusqu'à ce jour sans suite'', peut-on lire dans la correspondance adressée par le personnel d'ADL (Aéroport de Libreville) à leur directeur général, le 10 juillet dernier.

 

Une correspondance dans laquelle les employés exigent le respect des dispositions encadrant la liquidation de l'entreprise, qui nécessairement renvoie à un licenciement collectif. Les délais avancés par le personnel courent jusqu'au 25 août 2018. '' Grand est notre étonnement de constater, après notre réunion du 10 juillet 2018, que vous conditionnez la liquidation de ces droits à des autorisations du gouvernement et du repreneur, Gsez Airport'', explique la même correspondance.

Ainsi, face au mutisme de la direction générale d'ADL, les agents de l'entreprise se sont retrouvés mercredi pour exiger, une fois encore, la liquidation de leurs droits légaux. Sous huitaine.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie

 

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.