Adduction d’eau du Grand Libreville : où en sont les travaux ?

Adduction d’eau du Grand Libreville : où en sont les travaux ?

EN finir avec le stress hydrique chez 300 000 personnes dans le Grand Libreville

EN finir avec le stress hydrique chez 300 000 personnes dans le Grand Libreville. C’est le challenge auquel s’attellent les autorités du pays via le Programme intégré pour l’alimentation en eau potable et l’assainissement de Libreville (Piaepal).

Fruit d’un partenariat entre la Banque africaine de développement (Bad) et le Gabon, ledit programme ambitionne de renforcer et d’étendre le réseau de distribution d’eau potable dans les communes d’Owendo et d’Akanda. Pour y parvenir, les deux parties sont convenues de réhabiliter le château d’eau de Nzeng-Bourg situé au PK 27 et la construction d’un autre édifice à Ntoum. Pour vérifier de visu l’avancement des travaux, Alain-Claude Bilie-By-Nze, ministre d’État, ministre de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques, accompagné du représentant pays de la BAD, Robert Masumbuko, ont effectué une visite de terrain le week-end écoulé.

Après le château d’eau de Nzeng-Bourg actuellement à la phase de nettoyage interne de l’édifice, la délégation s’est rendue à la Base-vie de Conduril, l’entreprise adjudicataire des travaux. "Au-delà du château de Nzeng-Bourg qui sera réhabilité, nous sommes ici sur le site de l’une des entreprises qui a donc été retenue, en l’occurrence Conduira. Cette Base-vie de Ntoum est très importante car, elle va accueillir une partie importante du chantier. Il y aura la construction d’un château d’eau tout neuf à Ntoum et la réhabilitation du château de Nzeng-Bourg", a indiqué le ministre en charge des Ressources hydrauliques. Avant d’ajouter : " Nous sommes totalement dans les délais et si tout va bien dans quelques semaines, la phase de terrassement pour ce qui est du château d’eau neuf va être engagée". Une note de satisfaction partagée par le représentant pays de la Bad Robert Masumbuko

Pour rappel, la banque panafricaine a mis à la disposition des autorités gabonaises une enveloppe de 75 milliards de francs dans le cadre du Piaepal.



GMNN



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.