Accord de partenariat économique UE-Afrique centrale : Entretien avec le ministre du Commerce...

La construction économique de l’Afrique centrale risque de voler en éclat, dès le 4 août prochain,avec l’entrée en vigueur de l’Accord bilatéral Cameroun-Union Européenne. Que va devenir la sous-région si le Cameroun démantèle ses barrières douanières avec l’Union européenne ?

L’Union : Vous avez participé, le 17 juin 2016, à Douala au Cameroun,à la 14e session du COMINA. Peut-on avoir le contenu de ce conclave ?

Madeleine Berre : On peut retenir l’adoption, par les ministres de la sous-région en charge des APE, des mesures qui traduisent des positions pertinentes pour la zone.

Le Gabon pourrait-il tenir l’exploit de ramener l’UE à la table des négociations et conclure l’Accord régional ?

Tout est permis.

Le gouvernement ira-t-il rencontré l’UE sans une position commune entre les pays de l'Afrique centrale ?

Ce n’est pas uniquement le Gabon qui est impliqué dans les négociations, même si le chef de l’Etat gabonais est le parrain.

Pourquoi le choix du président gabonais et qu'en est-il du bilan de la gestion de ce dossier?

Nous ne pouvons opiner de ce qui a conduit les chefs d’Etat à choisir le président Ali Bongo Ondimba comme parrain desdites négociations. S’agissant de l’engagement du Gabon sur ce dossier, les choses se font dans l’intérêt de l’Afrique centrale et que le moment venu, la communauté sera informée.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.