Voirie urbaine : Œuvre de bienfaisance à Ondogho-Désert

Désormais, les habitants d'Ondogho-Désert, à Libreville, pourront circuler aisément sur la voie secondaire qui longe leur quartier.

Le bienfaiteur, un riverain, Paskhal Nkoulou, a entrepris de restaurer ce tronçon non revêtue, sur un linéaire d'environ 600 mètres. Il y est question, depuis samedi dernier, de charger la route en latérite, avant de la renforcer d'enrobé de goudron sec, dans les prochains jours. La livraison des travaux est prévue pour la fin de la semaine prochaine, promet l'entreprise chargée des travaux.

Un soulagement en perspective pour les habitants, dont certains se félicitaient déjà de l'ouvrage, quelques heures seulement après le début des aménagements. " C'est déjà mieux qu'avant", a lâché l'un d'entre eux, le regard fixé sur les engins vrombissant sur le site.

Il faut dire que ce tronçon, qui permet d'entrer et de sortir d'Ondogho-Désert, était fortement dégradé. De même, il indisposait, en cette saison sèche, les usagers, car chaque passage d'un véhicule soulevait des nuages de poussière, occasionnant de la boue en saison pluvieuse. Sans oublier les nids de poule et autres.

Paskhal Nkoulou a expliqué son action, d'abord comme "un effort de solidarité permanent qui doit habiter tout résident d'un quartier...".

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.