Vie associative : Une rencontre pour promouvoir la culture akélé

Fidèle à sa vision de fédérer toutes les composantes du peuple Ungo'm, plus communément appelé Akélé, en vue de mieux valoriser sa culture, l’association Tebeke (Levons-nous) a organisé une rencontre culturelle samedi dernier, à la salle de spectacle du ministère de la Culture, à Libreville.

Au menu : une exposition des arts akélé (danses, sculpture, arts culinaires), et une conférence-débat sur les similitudes entre le groupe Ungo'm et un parterre d'autres groupes socio-ethniques du Gabon.

La rencontre a été rehaussée par la présence du ministre d’Etat à la Culture, Alain Claude Bilie By Nze.

Occasion pour ce dernier de saluer le combat de l'association Tebeke, tout en lui assurant du soutien de son département ministériel : "Nous en tant que ministère de la Culture, et sous les instructions du chef de l'Etat, Ali Bongo Ondimba, nous travaillons à faire que les Gabonaises et les Gabonais se réapproprient leurs coutumes, leurs traditions, leur identité", a-t-il déclaré aux membres de Tebeke.

Le président de ladite structure, Alain Patrick Lindandji Bidona, comme sa vice-présidente, Suzanne Nzassi Mavoungou Mazanna-Mayimba, tout en louant l'appui annoncé du ministre d'Etat, ont eux aussi abondé, au cours de leurs allocutions respectives, dans le sens de la nécessité pour tout peuple de rester attaché à ses racines culturelles.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.