UOB/Mouvement d'humeur : Les étudiants revendiquent leurs bourses

Encore une fois, les étudiants de l'université Omar-Bongo (UOB) sont sortis de leurs amphis pour la rue, alors qu'on croyait à une année académique sans grève dans la première université du Gabon.

Portail et route barricadés, c'est ainsi qu'ils ont exprimé leur mécontentement hier vendredi 7 juin. Comme à l’accoutumée, ils revendiquent leurs bourses et pointent du doigt l'État et l'Agence nationale de bourses du Gabon (ANBG) à qui ils reprochent le non-payement de la totalité de leurs dûs. Interrogés à notre passage à 11 heures par nos reporters, les étudiants disent avoir constaté des arriérés dans le payement de ces bourses.

" Les nouveaux étudiants boursiers étaient censés percevoir le mois dernier, 754 mille. Au lieu de cette somme, l'ANBG nous a viré 505 mille. Ils nous doivent plus de 200 mille. Sans oublier que nous n'avons pas encore perçu la bourse de ce mois. Le comble ce n’est pas tant ces arriérés. Nous apprenons avec surprise que nos bourses seront suspendues à compter de septembre et ce jusqu'au mois de janvier", a indiqué un étudiant interrogé.

Ce qui les fâcherait donc le plus, c'est la suspension sans explications de leurs bourses pour une période de trois mois. Ange Gaël Makaya, président de la mutuelle de l'UOB, indique qu'il y aurait des nouvelles réformes sur les bourses qui stipulent que les étudiants n'auraient plus droit à leur argent durant la grande période des vacances.



Prissilia.M.MOUITY



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.