Universités et grandes écoles : : une semaine pour finaliser les orientations

Universités et grandes écoles : : une semaine pour finaliser les orientations

AU terme de la phase des tests auxquels ont été soumis les bacheliers de la cuvée 2020, la commission ad hoc du secrétariat d'orientation scolaire universitaire et professionnelle (Sosup) a débuté le 13 janvier dernier, et ce jusqu'au 20 de ce mois, la phase d'orientation de près de 14 000 étudiants dans les universités et grandes écoles gabonaises

AU terme de la phase des tests auxquels ont été soumis les bacheliers de la cuvée 2020, la commission ad hoc du secrétariat d'orientation scolaire universitaire et professionnelle (Sosup) a débuté le 13 janvier dernier, et ce jusqu'au 20 de ce mois, la phase d'orientation de près de 14 000 étudiants dans les universités et grandes écoles gabonaises.

Ces orientations vont s'appuyer prioritairement sur les étudiants âgés de 14 à 22 ans pour les facultés et grandes écoles, les apprenants compris entre 23 et 25 ans pour les formations professionnelles et enfin ceux de plus de 25 ans dans les programmes d'accompagnement de l'État pilotés par l'Office national de l'emploi (ONE). En effet, selon le secrétaire général du ministère de l'Enseignement supérieur, Frédéric Mambenga Ylagou, "les missions de l'orientation qui étaient traditionnellement dévolues à l'Agence nationale des bourses du Gabon sont désormais à la charge du secrétariat d'orientation scolaire universitaire et professionnelle qui va prendre du primaire jusqu'à l'université. Le Sosup a vocation à se développer dans tout le système éducatif, y compris la formation professionnelle".

À cet effet, durant une semaine, les membres de la commission ad hoc du Sosup vont procéder aux orientations des différents candidats en fonction des critères de sélection et de la capacité d'accueil des établissements d'enseignement publics et privés. "La tâche qui nous a été confiée cette année est de faire en sorte que les orientations de cette cuvée ne relèvent pas uniquement des choix des élèves car, ces derniers veulent aller dans certaines écoles pour l'obtention de la bourse. C'est un phénomène qui courait depuis 2013 parce qu'il suffisait d'avoir le baccalauréat pour s'inscrire dans une filière quelconque à l'Université Omar-Bongo", a souligné Frédéric Mambenga Ylagou.

Résultant des travaux des états généraux de 2010, et de la loi d'orientation 21/2011, le secrétariat d'orientation scolaire universitaire et professionnelle aura pour mission de maîtriser les effectifs et de concilier le choix personnel de l'étudiant avec une formation qui présente une réelle chance d'employabilité.



Hans NDONG MEBALE



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.