Université Omar-Bongo : Une grève à deux vitesses

L'entrée principale de l'Université Omar-Bongo (UOB) était barricadée hier, suite au mouvement de grève déclenché par les responsables du Syndicat national des enseignants-chercheurs (Snec-UOB) et ceux de la Force de réflexion et d'actions pour l'enseignement supérieur ( Frapes).

Les deux syndicats conduits par Mike Moukala Ndoumou et Tom Frédéric Mambenga Ylagou réclament le départ du recteur de l'Université Omar-Bongo, Marc-Louis Ropivia, à qui ils reprochent la mauvaise gestion de l'université et l'injure à l'endroit des enseignants.

Ces deux enseignants et responsables des syndicats de l'UOB ont clairement exprimé leur mécontentement et, au nom de tout le corps enseignant, ont déclenché ce mouvement d'humeur.

Certains responsables de la première université gabonaise, rencontrés hier, ont dit être surpris par la décision des grévistes et s'interrogent sur leurs réelles motivations. « Le Snec et la Frapes ont convoqué une assemblée générale il y a un peu plus de de deux semaines, à laquelle n'ont pas pris part l'ensemble des enseignants. A l'issue de cette rencontre, ils ont réclamé le départ du recteur. Nous ignorons si tout le corps enseignant y adhère. Ils ont décidé de geler les cours. Nous sommes étonnés, d'autant que la plupart des enseignants sont à leurs postes », a souligné Dieudonné Robert Obanga, secrétaire général de l'UOB.

Hier, à notre passage sur les lieux en fin de matinée, les activités semblaient se dérouler normalement à l'UOB.

P.M.M

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.