Théâtre : "Paroles de femme" dans sa première édition

Organisé à Lébamba dans la Ngounié, du 11 au 17 avril 2016, ce festival itinérant féminin a suscité l'engouement des autorités et des populations de cette localité et des environs pendant près d'une semaine, avec l'espoir de mettre les bouchées doubles l'année prochaine.

AVEC pour objectifs, entre autres, de sensibiliser le public sur la situation de la femme et de la jeunesse, et promouvoir la littérature gabonaise à travers l'art théâtral, le festival itinérant féminin " Paroles de femme" a déroulé son programme, du 11 au 17 avril dernier à Lébamba, chef-lieu de la Louétsi-Wano, dans la Ngounié. Pour sa première édition, cet événement culturel a suscité l'engouement des autorités et des populations deæ cette localité et des environs pendant près d'une semaine, avec l'espoir de mettre les bouchées doubles l'année prochaine.

Au programme, représentations théâtrales, ateliers de formation, initiation aux techniques d'expression dramatique (jeux de l'acteur, interprétation, occupation scénique, diction), excursions touristiques, campagnes de sensibilisation, et remise de prix aux meilleures troupes.

Parmi les compagnies présentes, le Théâtre national, la compagnie artistique Ndossi, les Orchidées des rois, ainsi que quelques troupes des lycées Paul-Marie Yembit (Ndendé) et Didier Daniel Roguet, du complexe scolaire Paul Ndoba et du collège privé Saint Antoine.

« Le festival de théâtre féminin "Paroles de femme" est organisé par la compagnie Raci'n set, et rassemble majoritairement des comédiennes, troupes féminines et œuvres écrites par des auteurs féminins», a expliqué Rosina Koussou Koumba, directrice du festival. « La Journée internationale de la femme, le 8 mars, et celle nationale, le 17 avril, mettent en avant celles qui donnent la vie, à travers un certain nombre d'activités. Malheureusement, l'art, notamment le théâtre, n'est pas suffisamment mis à contribution pour ces célébrations. Or, son rôle social est bien compris. Le théâtre peut être une voix pour améliorer la condition de la femme», a-t-elle ajouté.

Le but, à long terme, est de pouvoir faire vivre le théâtre et donner la possibilité aux femmes de participer au développement, tout en ramenant l'instruction civique et en évoquant des sujets importants tels que le paludisme, les droits des veuves et des orphelins, le Sida, le don de sang, l'environnement, etc.


Frédéric Serge LONG


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.