Stationnement anarchique de véhicules : La charrue avant les bœufs ?

L'opération de pose de sabots dans les communes de Libreville, Owendo et Akanda est effective depuis hier. Annoncée par un communiqué des Forces de police nationale, cette opération vise, entre autres, à mettre fin aux stationnements anarchiques des véhicules devenus monnaie courante à Libreville.

A notre passage, hier en fin de matinée, au centre-ville et dans certaines parties de la ville, tel que Nkembo, les marchés et les grandes artères de la capitale gabonaise, le constat était pratiquement le même : les propriétaires des véhicules mal garés ont été verbalisés. Comme on pouvait s'y attendre, les concernés semblent offusqués par cette opération qui, selon eux, ne se fait pas dans les règles de l'art.

A Libreville, l'absence de parkings publics favorise ces stationnements anarchiques qui, aujourd'hui, tentent d'être combattus. Lancer une opération de pose de sabots c'est, soutiennent certains, comme mettre la charrue avant les bœufs, d'autant qu'il existe peu d'espaces aménagés pour se garer sans empiéter sur le domaine public. Les rares parkings existants ont été simplement privatisés, lorsqu'ils ne sont pas assez spacieux pour contenir un grand nombre de véhicules. Cette absence criante de parkings contraint, naturellement, les automobilistes à garer leurs véhicules sur les espaces disponibles. La nature ayant horreur du vide.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.