Séminaire : fin de formation des forces armées gabonaises

Le séminaire de formation des forces armées gabonaises, sur le trafic illicite, qui a débuté en début de semaine, dans le cadre de la coopération militaire de la mission américo-gabonaise, a pris fin vendredi matin à Libreville.

La cérémonie de clôture de ce séminaire a vu la participation de toutes les forces concernées par l'application de la loi relative à cette problématique au Gabon. Au total 19 participants, qui ont reçu leur certificat de participation au terme de ce stage.

Le but recherché était celui de travailler de manière collégiale, mais aussi d'associer les civils dans les opérations militaires. Trois sous-thèmes ont été abordés en rapport avec les termes communs, l'engagement avec les principaux dirigeants et l'analyse du réseau. Il était, en plus, question d'apprendre des techniques visant à traquer les trafiquants illicites, comment les identifier, comment engager les principaux dirigeants et comment travailler avec les populations locales.

C'est sur une note de satisfaction générale que participants et formateurs se sont séparés. "Nous sortons de là satisfaits, toutes les notions ont été acquises. Toutes les préoccupations des participants ont été prises en compte par les formateurs américains", a affirmé un participant.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.