Sécurité sociale : Les agents du ministère de la Culture à l'école

A l'initiative du syndicat-maison, le Synaca, les responsables de la Caisse de pension et de prestations sociales ont édifié les personnels sur les missions de cette Caisse.

LE ministère de la Culture, des Arts et Traditions, en partenariat avec le Syndicat national de la culture (Synaca), a organisé hier, à Libreville, un atelier de formation et d'information sur les missions et réformes de la Caisse de pension et de prestations sociales (CPPF). Un apprentissage d'une journée qui avait, entre autres objets, celui d'édifier les fonctionnaires dudit département ministériel sur les missions et réformes de la CPPF, ainsi que les différentes démarches à entreprendre pour bénéficier de ses prestations.

« La CPPF n'est pas connue de ses cibles. Aussi faut-il louer l'initiative du Synaca qui nous convie ici aujourd'hui pour une journée d'information sur nos missions » , a lancé d'entrée Huguette Mboumba Moussodou, directeur de la communication et des relations publiques de la structure.

Au menu donc des échanges entre les responsables de la Caisse de pensions et les agents du ministère de la Culture, la nature des prestations garanties par la CFPP (prestations de maternité, allocations prénatales et primes à la naissance, allocations de rentrée scolaire, de salaire unique, ou encore pensions retraite) ainsi que les conditions à remplir et procédures à enclencher pour en être bénéficiaires.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.