Sécurité routière / Signalitique : Les feux sont éteints

Entre les dégradations, le fonctionnement aléatoire ou la mise en veille, les feux tricolores ne remplissent plus leur fonction urbaine. Un réel problème de sécurité pour tous les usagers de la route, automobilistes et piétons.

La situation n'a fait que s'aggraver ces derniers mois. Certains feux fonctionnent certes, des remplacements de matériel ont été opérés, mais dans nombre d'endroits stratégiques, les feux ne peuvent remplir leur fonction. Les cause sont multiples et l'incivisme en est une. Destruction et vandalisme ont causé leur perte à de nombreux carrefours.

Mais l'administration chargée de leur mise en place et de leur fonctionnement peut également être mise en cause. Nombre de ces feux ont été intentionnellement arrêtés, pour juguler les embouteillages qu'ils seraient accusés de causer. Le cas du carrefour Derrière-la-prison. Une commerçante exerçant au carrefour Saint-Michel de Nkembo, (2e arrondissement de Libreville), met en garde contre cet état de fait. A ses yeux, cette mesure d'extinction peut être considérée comme salutaire au niveau des voies dites "express". Mais il n'en saurait être de même pour ce qui concerne les carrefours, où leur absence constitue un danger pour la sécurité des piétons. Et de prendre l'exemple de l'intersection du carrefour Saint-Michel de Nkembo, où les feux tricolores sont à l'arrêt depuis plusieurs mois.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.