Santé/Lutte contre le Sida : Inquiétudes sur une probable rupture en ARV

Les personnes vivant avec le VIH/Sida (PVVIH) sont dans une angoisse profonde depuis quelques jours. Une possible rupture de molécules d’antirétroviraux a été annoncée dans les différents Centres de traitement ambulatoire (CTA) du pays et aux responsables d'associations par les services en charge du traitement de cette pathologie.

L'alerte a par la suite été, de nouveau, donnée la semaine écoulée par Guy René Mombo Lembomba, coordonnateur de l’Ong GFAN Gabon. A en croire ce responsable de la société civile gabonaise, le Gabon connaîtra dès cette semaine une pénurie d’antirétroviraux (ARV). La cause de cette “catastrophe qui pointe à l'horizon” est, selon lui, l'épuisement de certains stocks.

Et ajoute qu'il « semblerait que toutes les personnes vivant avec le Sida auraient été averties par le ministère de la Santé, qui éprouverait des difficultés pour renouveler les stocks à cause des problèmes de ravitaillement du marché par les fabricants indiens, principaux fournisseurs du marché gabonais ».

Contactée par l'Union, hier, la directrice du Programme de lutte contre les infections sexuellement transmissibles (Plist), le Dr Raïssa Okouyi Ndong Assapi, l'a confirmé.



Rudy HOMBENET ANVINGUI



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.