Santé publique : Pas d'inquiétude sur le marché gabonais

Il reste maintenant à se méfier des molécules proposées par les pharmacies dites par-terre et des circuits clandestins de distribution de médicaments.

DEPUIS quelques jours, une liste d'une cinquantaine de médicaments contre le paludisme qui seraient désormais interdits dans l 'Union européenne (UE) circule sur les réseaux sociaux au Gabon. Les auteurs des publications appelant les patients à la vigilance face à ces traitements jugés à l'origine de l'insuffisance rénale, et de bien d'autres maux.

Nos investigations au sein d'un échantillonnage assez considérable des pharmacies et dépôts de médicaments de Libreville et ses environs nous ont permis de nous rendre compte de l'absence, sur le marché gabonais, de la quasi-totalité des médicaments incriminés. Certains traitements, tels que Halfan 250 mg ou Camoquin 200mg, sont même interdits sur le territoire national depuis plusieurs années déjà.

C'est ce qu'a expliqué une source à la Direction du médicament et de la pharmacie (DMP) du Gabon, lundi dernier.

Notre interlocuteur, docteur en pharmacie, a toutefois ressorti trois médicaments présents sur la fameuse liste, et encore autorisés au Gabon. Il s'agit du Co-arinate, du Artequin et du Paludrine 100mg.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.