Santé : Les résultats de l’étude passés au peigne fin

Il s'est agi, pour les participants (acteurs de la santé et de la société civile), d'amender le rapport soumis à leur examen, devant servir de base à la version finale utile à l'utilisation des supports technologiques dans la pratique médicale.

Le secrétaire général adjoint du ministère de la Santé, Félix Ndong-Obiang, a présidé mardi à Libreville la cérémonie d’ouverture de l’atelier national de restitution des travaux du cadre juridique et réglementaire pour le lancement du Système d'information de santé (SIS) et des services eSanté/mSanté, correspondant à l'utilisation du numérique et des supports technologiques (éléphone, tablette, etc.) dans la pratique médicale au service des populations.

Restituant ce projet dans son contexte, le SGA de la Santé a rappelé que le Gabon a mis en route en 2010, sa nouvelle vision de transformation économique, appelée Plan stratégique gabonais émergent (PSGE), qui vise à moderniser le pays et à transformer son économie en une économie émergente à l'horizon 2025. Et de relever que c'est dans ce cadre que l’économie numérique a été identifiée comme un secteur-clé pour la diversification des sources de croissance, dans la perspective de l'après-pétrole. C'est le '' Gabon numérique''.

Et le secteur de la Santé a été choisi comme un des secteurs prioritaires pour l’utilisation des technologie de l’information et de la communication, en vue d’une meilleure efficacité du système de soins proposées aux populations.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.