Santé de la reproduction : Le nouveau plan intégré 2019-2023 validé

Le gouvernement gabonais vient de procéder à la validation de son nouveau plan intégré et budgétisé de santé de la reproduction, maternelle, néonatale, infantile, des adolescents et de la nutrition (SRMNIA-N) pour la période 2019-2023.

C'était à la faveur d'un atelier tenu à l'hôtel Le Méridien, et dont l'ex-ministre délégué à la Santé, Jonathan Ndoutoume Ngome, a ouvert les travaux, en présence du coordonnateur résident du Système des Nations-unies, Stephen Jackson, et de la représentante par intérim de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Dr Ghislaine Conombo Kafando.

Premier du genre, ce plan dont les financements sont désormais à rechercher, en vue de sa mise en œuvre concrète, est le fruit d’un long processus démarré en 2018 et qui a vu se succéder quatre grandes activités : la revue intégrée des programmes SRMNIA-A, y comprise la validation du rapport de revue, le développement du nouveau plan SRMNIA-N, la relecture, y compris la reformulation de certaines activités qui a permis de s’assurer de la cohérence entre les objectifs, les interventions, les activités et la structuration prévue pour le budget, et la budgétisation.

Le montant global du plan s’élève à 76 milliards 210 millions 488 272 francs, répartis ainsi qu'il suit : 73 milliards 713 millions 930 318 francs de coûts récurrents (coûts opérationnels) et 2 milliards 496 millions 557 954 francs de coûts d’investissements (équipements nécessaires à la réalisation des activités de la SRMNIA-N).

 

 

 

 

 

 

 

 



ON



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.