Santé : Affecter davantage de ressources aux soins préventifs

Le ministre de la Santé tenait un point de presse, vendredi dernier. Ordre du jour, la publication officielle des comptes nationaux pour les années 2012 et 2013. Objectif.

Il ressort de cette communication que les soins préventifs représentent 5% des dépenses courantes de santé (DCS), pour 85 % aux soins curatifs. Des chiffres qui reflètent la portion congrue réservée à ce pan important de la santé.

Même s'il n'existe pas encore de norme relative à la répartition des dépenses des soins curatifs et préventifs, comme l'a fait remarquer le Dr Boureima Hama Sambo, représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), leur déséquilibre pose une véritable problématique. Prévenir valant toujours mieux que guérir. Il y a donc nécessité d'allouer davantage de moyens aux soins préventifs. Tenant compte du fait que les ménages, deuxièmes contributeurs de financement des DCS après l’État, investissent beaucoup dans l'automédication, la question du financement de la prévention demeure. Cette dernière ne peut que participer à un financement plus viable des dépenses de santé. Un sujet auquel s'est attelé le ministre Jean-Pierre Oyiba.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.